Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Judo-JuJitsu

Les Katas sont des exercices techniques conventionnels que l'on retrouve dans la plupart des arts martiaux orientaux. Ces formes d'entrainement constituent les bases fondamentales du judo traditionnel. Il s'agit d'exercices codifiés présentant les principales techniques de judo dans un cadre prédéterminé selon des formes préétablies et suivant un cérémonial précis.

Les katas présentent aussi l'esprit de la discipline et mettent en valeur des qualités de base du judoka.

Il existe huit katas et chacun illustre différents aspects et principes du judo. Seul l'Itsutsu no kata n'est pas pratiqué en France au sein de la fédération française de judo.

Le Nage no kata reste le kata de base car la réalisation de ses trois premières séries est indispensable à l'obtention du grade de ceinture noire 1er dan.

Par la suite, l'ensemble du Nage no kata (cinq séries) sera nécessaire pour l'obtention du grade de ceinture noire 2ème dan.

Pour le 3ème dan, il faut actuellement présenter le Katame no kata ainsi que le Goshin jitsu.

Au programme du 4ème dan figurent le Kime no kata et le Gonosen no kata.

 

Le Nage No Kata

Le Nage no kata ("kata des projections" en japonnais) a été créé par Jigoro Kano en 1908. Il se compose de cinq séries de trois techniques exécutées à droite, puis à gauche. Il permet de travailler les techniques de projection (Nage waza), les mouvements du corps pour se placer (Taï sabaki) et les déplacements (Shintaï). Tori se place à droite de Joseki (ou Shomen) qui est la place d'honneur du Dojo et où se tient le jury.  

 

Le Katame No Kata

Le Katame no kata fut présenté en 1908 comme le Nage no kata. C'est le kata des contrôles, composé de cinq techniques : le contrôle en immobilisations (Osaekomi waza), en étranglements (Shime waza) et en clés (Kwansetsu waza). Kata au sol, les déplacements de Tori s'effectuent pour beaucoup avec un genou au contact du tapis. Il se caractérise aussi par la position kyoshi et le jeu d'action/réaction sur les tentatives de sorties et de défenses d'Uke. 

 

Le Goshin Jitsu

Créé en 1956, ce kata de Jujitsu est composé de vingt et une techniques : douze à mains nues (sur saisie ou à distance) et neuf avec arme (bâton, dague et revolver). Complémentaire au Kime no kata, il comprend des techniques de projection, des luxations et des coups. Dans ce kata, qui s'effectue avec le kiaï (le cri), Tori et Uke changent de place après chaque technique, excepté à la fin des séries où ils retrouvent leur place initiale.  

 

Le Kime No Kata

Le Kime no kata a été créé en 1907 pour montrer l'efficacité des techniques dans un combat réel, appliquées avec l'esprit de décision, le kime. Il se compose d'une série de huit techniques à genoux et de douze techniques debout. Tori attend avec sérénité (zanshin) l'attaque de Uke (une attaque avec ou sans arme, une saisie ou un coup). Pour répliquer, Tori utilise l'esquive, l'atemi (coup frappé), la clé de bras ou l'étranglement. Ce kata martial trouve son origine dans le Jujitsu.  

 

Le Gonosen No Kata

Le Gonosen a été créé en 1933 par les Maîtres de l'université de Wazeda. Il est considéré par les uns comme un kata. Et par d'autres comme un exercice pour apprendre les contre-prises. Quoi qu'il en soit, il illustre un aspect important du judo. Uke et Tori agissent avec sincérité, tant pour les attaques que pour les contre-attaques, et changent de place en fonction de l'angle de chute de Uke. 

 

Le Ju No Kata

Le Ju no kata est un kata qui développe l'équilibre, le contrôle, la précision et se pratique sans chute. Uke a, à plusieurs reprises, l'occasion de prendre l'avantage sur Tori, mais celui ci gardera la maîtrise après des phases d'attaque et de défense. Le but de ce kata est de montrer que la souplesse maîtrise la force. Le Ju no kata est composé de quinze techniques à mouvements lents dont les méthodes d'attaque et de défense sont pleines de force, expressives et physiques. 

 

Le Koshiki No Kata

Le Koshiki no kata se pratique en simulant le port d'une armure et se compose de deux groupes de techniques. Il y a 14 techniques omote (face) et 7 techniques ura (inverse). La première partie s'effectue plus lentement que la seconde. 

 

L'Itsutsu No Kata

L'Itsutsu no kata est composé de cinq mouvements représentant les cinq principes de l'univers (la terre, le feu, le vent, l'eau et le vide) ainsi que les cinq principes du judo (l'énergie, la résistance, les forces, l'alternance et le vide). C'est le dernier kata mis au point par Jigoro Kano qui n'eut pas le temps de donner de nom aux cinq techniques avant de décéder.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus