Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Informations

Le Judo, c'est...

Le mot "JUDO" est composé de deux caractères, "ju" qui signifie souplesse ou céder et "do" le principe ou la voie. Le judo est donc l'art souple, la voie de la souplesse ou l'art de céder.

Le fondateur du Judo, Jigoro Kano, pose en 1882 les principes d'une nouvelle discipline et fonde le judo. Dans son dojo situé à Tokyo, le Kodokan, il élabore alors une méthode d'enseignement et met progressivement au point les différentes techniques de cet art martial.

 

Notre discipline a un double objectif éducatif: le perfectionnement physique harmonieux, en faisant travailler toutes les parties du corps et le perfectionnement de l'esprit, les gestes utilisés ayant une fin déterminée (projeter, contrôler). En même temps que les gestes (techniques), le judoka apprend à être attentif aux autres, à analyser une situation, à prendre l'initiative et à agir avec détermination.

Pour s'entraîner, le judoka utilise des exercices de duo-coopération ou de duel-opposition pendant lesquels il s'efforce d'utiliser au mieux ses capacités, son énergie tout en conservant sa maîtrise pour atteindre "l'efficacité maximale", en respectant ses partenaires dans un cadre "d'entraide et de prospérité mutuelle".

L'efficacité maximale se traduit par une bonne utilisation de l'énergie: il faut en dépenser ni trop ni trop peu. Le judoka doit chercher à faire le bon geste au bon moment. Il doit pour cela se servir des postures (se tenir droit permet d'être plus disponible pour attaquer, défendre, esquiver), des déplacements (pour se mettre en position, contrôler les distances, attirer ou contrarier son partenaire), des saisies (pour contrôler son partenaire, mais aussi pour transmettre et sentir les mouvements et les déséquilibres), des techniques (pour projeter, enchaîner, contrôler et utiliser au mieux les ouvertures offertes).

Le judoka doit être à la fois tonique et relâché, pour mieux "jouer" au judo. Un judoka trop crispé dépensera trop d'énergie et ne pourra pas se glisser souplement pour effectuer les techniques.

"L'entraide et la prospérité mutuelle" sont les fruits de l'harmonie entre les individus. Elles dépendent du climat dans lequel on évolue. La politesse et le respect des personnes et des lieux sont les piliers de cette ambiance.

Les salutsles rituelsl'hygiènel'écoute des autres (professeur et camarades), la ponctualitél'assiduité sont des éléments qui contribuent à de meilleures relations avec les autres et donc favorisent les progrès.

Dans chaque Dojo existent ces règles simples qui permettent la vie du groupe et le travail en commun, qui peuvent -et qui doivent- s'appliquer aussi en dehors du Dojo.

La valeur du judoka repose d'abord sur sa capacité à respecter les règles de comportement qui forment le "Code moral" de la discipline.

               - L'amitié : le plus pur des sentiments humains.

               - Le courage : faire ce qui est juste.

               - La sincérité : s'exprimer sans déguiser sa pensée.

               - L'honneur : être fidèle à la parole donnée.

               - La modestie : parler de soi-même sans orgueil.

               - Le respect : sans respect, aucune confiance ne peut naître.

               - Le contrôle de soi : savoir se taire lorsque monte la colère.

               - La politesse : le respect d'autrui.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus